Elaine Welteroth, redac’chef du turfu

@karstenmoran @newyorktimes @elainewelteroth

J’aime Elaine Welteroth. A la tête de Teen Vogue depuis plus deux ans, elle m’intrigue par son style intello chic à la Jenna Lyons saupoudré d’une pincée afro à la Pam Grier dans Foxy Brown, son ton et ses prises de position révolutionnaires. Solange Knowles, Amandla Stenberg, Zendaya Coleman, Yara Shahidi, en gros la nouvelle garde de filles cools et décomplexées et les activistes du mouvement Black Lives Matter, entre autres… tous y ont figuré. Elaine utilise cette tribune mainstream afin d’éveiller son lectorat aux sujets qui gangrènent la société américaine et par extension, la nôtre. A seulement 30 ans, la première rédactrice en chef afro-américaine de Condé Nast a changé la face du journalisme, un journalisme à la fois politique, féministe, conscient, intelligent et inclusif. Via Teen Vogue, elle propose une plateforme ouverte et crée un sentiment de communauté, dans cette société hyper-connectée, non plus basé sur la superficialité des magazines dits féminins. Son travail est authentique aussi bien dans la forme que dans le fond. Toujours à la recherche de nouveaux points de vue et de nouvelles narrations, je suis, également, convaincue qu’il est important de se confronter aux meilleurs contenus pour en offrir, à son tour, un remarquable. Je vous invite à checker l’excellent « Elaine Welteroth, Teen Vogue’s Refashionista » écrit par Jazmine Hugues pour le New York Times. Une réelle source d’inspiration.